Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

«MACIR VIE» entre dans le capital de quatre startups algériennes : Encourager les jeunes entrepreneurs

0 426

La compagnie algérienne d’assurance privée «Macir Vie» vient d’annoncer son entrée dans le capital de quatre startups algériennes, en l’occurrence la marque Nkheyar, un comparateur de forfaits mobiles et bientôt d’assurances sur le net, la société Mams Bros entreprise spécialisée dans le e-commerce via sa plate-forme Batolis accessible, la marque Nbatou représentée par la société Turing Innovation Technology qui offre des solutions d’hébergement chez des habitants en Algérie, et la société LCS propriétaire de hafalatt.com, site internet de réservation de salles des fêtes.

La compagnie algérienne d’assurance privée «Macir Vie» vient d’annoncer son entrée  dans le capital de quatre startups algériennes, en l’occurrence la marque Nkheyar, un comparateur de forfaits mobiles et bientôt d’assurances sur le net, la société Mams Bros entreprise spécialisée dans le e-commerce via sa plate-forme Batolis accessible, la marque Nbatou représentée par la société Turing Innovation Technology qui offre des solutions d’hébergement chez  des habitants en Algérie, et la société LCS propriétaire de hafalatt.com, site internet de réservation de salles des fêtes. Une démarche qui s’inscrit dans la stratégie de la compagnie déterminée à devenir «acteur majeur dans ce domaine ».


Le PDG de Macir Vie, M. Hakim Soufi, a affirmé que la décision d’accompagnement ou pas de la startup reste tributaire de la faisabilité du business-plan de cette dernière. Aussi, l’engagement de Macir Vie dans cette voie, explique son P-DG dans un communiqué, se justifie par le fait que certaines startup «n’ont aucune possibilité de souscrire des prêts, aucun moyen d’avoir un point d’appui et les jeunes propriétaires ont usé toutes leurs économies et/ou ont des difficultés pour rembourser les dettes qu’ils ont contracté généralement auprès de la famille ou amis». Il y a également cette volonté de soutenir ces jeunes «dans l’aventure entrepreneuriale » face aux défis qui les attendent. M. Hakim Soufi, qui a mis en avant l’intérêt devant être accordé à l’économie numérique dans cette phase de transition de notre modèle de croissance, invite les hommes d’affaires algériens «à orienter une partie de leurs investissements vers les jeunes startuppers car c’est là où les effets de leviers vont être les plus importants en Algérie pour les 20 ans à venir ».
Ces startups, si elles sont bien soutenues et accompagnées, auront même «la possibilité d’offrir les services de ces startups à des sociétés européennes», d’autant plus qu’«énormément de vecteurs font que sur internet ces petites startups deviennent de véritables multinationales car leurs coûts d’acquisition sont très faibles comparativement à d’autres marchés».
Le premier responsable de Macir Vie a fait part, dans ce contexte, de discussions avec le directeur général de la Bourse algérienne pour qu’à terme, ces startups une fois arrivées à maturité, puissent intégrer la bourse et de dégager les fonds nécessaires à leur développement.

El Moudjahid

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.