Le groupe media « temps nouveaux » nomme un nouveau DG

0

Le Groupe Media «Temps nouveaux » a connu plusieurs changements après l’emprisonnement du propriétaire Ali Hadad, parmi ces changements l’intitulation d’un nouveau directeur général afin de sauver le groupe.

Un communiqué de la direction générale de Médias Groupe a indiqué que  « Sous l’insistance des travailleurs sur leurs revendications, notre collègue journaliste Mouloud LOUAIL a été nommé nouveau directeur général du « Groupe Media Temps Nouveaux » et doté des prérogatives de la gestion administrative et technique du Groupe ».

La nomination du nouveau DG par les travailleurs tombe avec l’installation du groupe d’une branche syndicale officielle sous l’égide de l’Union nationale des travailleurs algériens UGTA.

Dans ce passage, « les travailleurs réitèrent enfin qu’ils sont actuellement en train de redoubler leurs efforts allant jusqu’à restructuration totale du Groupe composé de sa chaîne de télévision et ses journaux arabes et français. Ils rappellent que l’urgence actuellement c’est de trouver les solutions, notamment en ce qui concerne le gel des comptes bancaires depuis juillet dernier, en vue d’obtenir une autorisation exceptionnelle auprès du Ministère de la Justice, leur permettant de verser leurs salaires qu’ils n’avaient pas perçus depuis trois mois».

Depuis une année déjà, le groupe médiatique d’Ali Haddad souffre d’une crise financière, les salariés n’ont pas été payés.

 Cet état a poussé les travailleurs du Groupe Media « Temps Nouveaux », « après plusieurs réunions faites durant le mois du Ramadan dernier, à élire un « Comité de Sauvetage » composé de sept travailleurs. De sa part, ce Comité a siégé, depuis le 09 juin dernier, en organisant plusieurs réunions et rencontres marathoniennes avec les représentants de l’administration et le Gérant du groupe, mais sans signe de solutions à l’horizon ».

Le communiqué a précisé qu’« Ils ont formulé une liste de revendications, où il a été demandé à la direction générale de trouver des solutions aux salaires impayés depuis trois mois, empêcher toute partie étrangère de s’immiscer dans la gestion du groupe, et mettre fin à tous les excès, ce qui a abouti à la démission de l’ancien du DG le 16 juillet 2019 ».

Source: La Rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.