Samawat Energy : une startup au cœur d’un pays sous-développé

0

C’est au cœur de son pays natale Mogadiscio que le rêve est réalisé, une jeune somalienne de 26 ans a osé créer sa propre entreprise dans un pays épuisé par les guerres civiles.

 

Samawat Energy est une startup spécialisée dans les kits solaires fondée par Jasmine Samantar une jeune américaine d’origine somalienne qui a décidé de concrétiser ses ambitions dans son pays natale. En effet, Jasmine a décidé de choisir l’unique espace de coworking de la capitale somalienne, iRise, comme une base de son entreprise.

Concernant le choix du pays Jasmine nous indique que : « La Somalie n’est pas seulement un pays chaotique, c’est aussi une terre d’opportunités. Les gens sont très résilients et aujourd’hui environ 80 % de la population est jeune. Donc, ces jeunes recherchent de nouvelles solutions et des méthodes innovantes pour résoudre leurs problèmes. Et c’est pour cette raison que c’est un pays très ouvert pour les affaires. »

Quant au problème de sécurité Jasmine affirme que : « La plupart des gens pensent d’emblée que les questions de sécurité sont ce qui nous pose le plus de problèmes ; bien entendu qu’il y a des difficultés dans ce domaine mais vous devez être stratégique là où vous travaillez………. être une jeune femme qui débute rend les choses encore plus difficiles. On le voit en Somalie, mais on le voit aussi ailleurs, et c’est quelque chose avec laquelle il faut composer… et continuer son chemin. »

En effet, Jasmine va faire fac à deux problèmes inévitables dans un pays

Sous- développé, il s’agit des clans ennemies et de manque de compétence :  « Quand on a débuté, on a vite compris que le système éducatif somalien n’était pas aussi performant qu’il devrait l’être, et ce, en raison de la guerre civile », explique-t-elle. « Donc, nous avons travaillé avec le ministère de la Femme au Puntland pour trouver quatre jeunes femmes désireuses d’apprendre. Nous les avons envoyées en Inde pour passer un diplôme d’ingénieur dans le domaine solaire. Elles sont revenues en Somalie et désormais elles forment nos vendeurs et nos équipes. »Vivre et travailler dans la capitale somalienne est certes une aventure qui vaut le coup.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.